Hit Counter

Catégories

Archives

Toni Morrison

mars 1st, 2010 by passionlivres

 toni-morrison.jpg

Toni Morrison est la première femme noire à recevoir le prix Nobel de littérature. Elle naît Chloe Anthony Wofford, en 1931 dans l’Ohio, à Lorain, près de Cleveland, dans une famille ouvrière consciente et fière de son héritage afro-américain. Elle vit la grande dépression dans cette région industrielle, d’aciéries et de chantiers navals, et voit sa mère lutter contre les expulsions dues à la crise. A dix-huit ans, « Toni » entre à Howard, université noire du district de Washington, pour y étudier les lettres, et plus spécialement le théâtre. Puis elle écrit sa thèse à l’université de Cornell, sur la thématique du suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf.

En 1958, elle épouse l’architecte Harold Morrison, dont elle prend le nom, et avec lequel elle a deux fils. Elle enseigne la littérature à Houston puis à Washington jusqu’en 1964, date à laquelle elle divorce et se reconvertit dans l’édition. Elle travaille pour Random House où elle s’occupe des auteurs du Black Power, tels qu’Angela Davis ou Mohammed Ali. Elle commence également à écrire, et son premier roman, L’Oeil le plus bleu, sort en 1969. Elle y raconte comment une petite fille noire rêve d’avoir les yeux aussi bleus que ceux des personnages de ses livres. Son deuxième roman, en 1978, lui apporte le succès. Song of Salomon est l’histoire d’un militant noir de Cleveland qui retourne au vieux Sud dans l’espoir d’y retrouver ses racines. Suit Beloved en 1987. Celui-ci est une grande fresque historique comparée aux oeuvres de Faulkner, qui se déroule en 1873 et dans laquelle une mère est torturée par le souvenir de l’enfant qu’elle a tué des années plus tôt, afin de lui épargner l’esclavage. Grâce à ce roman, elle obtient le prix Pulitzer, mais surtout une énorme reconnaissance. Elle occupe à partir de 1989 une chaire de littérature à Princeton. Parallèlement, elle poursuit son oeuvre romanesque, et plus particulièrement la trilogie ouverte avec Beloved. Le second tome, Jazz, parle lui du Harlem des années 1920. Ce livre la confirme en tant que grand écrivain, et contribue à l’attribution du prix Nobel de littérature en 1993. Sa reconnaissance internationale se voit renforcée l’année suivante, quand elle vient occuper la chaire Condorcet de l’Ecole Normale Supérieure. Paradise, troisième tome de la trilogie, et Love sont ses deux derniers romans.

Principalement connue pour ses carrières de romancière et de professeur, Toni Morrison est aussi auteur de poèmes, de pièces, d’une comédie musicale sur Martin Luther King, de plusieurs essais, notamment sur la place des Noirs dans la littérature américaine, et de livres pour enfants. Son oeuvre tout entière est parcourue par le thème de la condition noire et la recherche d’une identité culturelle, dans une langue poétique usant des mythes qui donne une grande force à son écriture. En outre, reconnue et impliquée dans la vie politique et artistique mondiale, elle contribue à monter l’Académie universelle des cultures, est membre de l’American Academy and Institute of Arts and Letters, de l’American Philosophical Society ainsi que de l’International Parliament of Writers and Author’s Guild. Elle a siégé au National Council of the Arts et est membre de l’Africa Watch et de l’Helsinki Watch Committees on Human Rights. En 2006, les thèmes qui lui sont chers sont encore approfondis par une nouvelle expérience : une exposition montée au Louvre sur les relations entre danse et dessin, nommée L’Etranger chez soi.

En 2008, elle publie Un Don (A Mercy), roman qui prend place deux cents ans avant Beloved, dans l’Amérique encore sauvage du XVIIe siècle. 

Posted in Portraits d'auteurs |


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 2204 articles | blog Gratuit | Abus?