Hit Counter

Catégories

Archives

Ennemi en vue de Alexander Kent (Editions Phébus, 2004)

décembre 4th, 2010 by passionlivres

 ennemi-en-vue.jpg

Automne 1794. L’Angleterre vient de comprendre que la seule façon de briser la politique agressive de la France révolutionnaire est d’établir un blocus impitoyable de ses ports. Mais les Mangeurs de grenouilles ont plus d’un tour dans leur sac : l’amiral Lequiller parvient à déjouer la vigilance de l’escadre anglaise, et le capitaine Bolitho, qui commande l’Hyperion échappe de peu au piège tendu par le diabolique Français. Ce dernier cingle vers les Antilles, où il compte à l’évidence porter de rudes coups au commerce local, vital pour l’Angleterre. A moins que la tentative du rusé Lequiller n’obéisse à un autre mobile : attirer ses poursuivants vers les Tropiques pour les écarter du combat décisif qui doit avoir lieu au large des côtes de la vieille Europe… Ayant flairé la manœuvre, Bolitho quitte les îles bénies de la mer Caraïbe, et met le cap sur l’Espagne, toutes voiles dehors. Enfin, l’ennemi est en vue ! Suite de la réédition en collection ” Libretto ” de la légendaire série de romans de mer ” Captain Bolitho “. Des romans qui ont valu à Alexander Kent d’être qualifié par le New York Times de ” maître incontesté du roman d’aventures maritimes “.

Amazon.fr 

Posted in Romans | Réagir »

Cap sur la Baltique de Alexander Kent (Editions Phébus, 2010)

décembre 4th, 2010 by passionlivres

cap-sur-la-baltique.jpg

Les succès du général Bonaparte - nous sommes en 1800 - inquiètent toute l’Europe. L’Angleterre ne voit qu’une conduite possible, face au jeune dictateur qui se prétend l’héritier de la Révolution : la lutte à outrance - sur mer notamment. Mais toutes les nations ne pensent pas comme elle. La Russie, la Prusse, la Suède ne demandent qu’à se rallier à un « pacte de neutralité » tout à l’avantage des Français, et il se murmure que le Danemark pourrait basculer sans bruit du côté des sans-culottes…Richard Bolitho, fraîchement promu amiral, se voit confier une petite escadre dans le dispositif que l’Amirauté entend déployer pour « reconquérir » la Baltique - où tout se joue désormais. L’ensemble forme une flotte imposante, sous le commandement d’un jeune amiral qui vient lui aussi de faire ses preuves en Méditerranée : Horatio Nelson.Bolitho joue son rôle sans s’abriter derrière ses galons, c’est-à-dire en faisant son devoir et même un peu plus…Où il est encore question de l’Honneur… et de tout ce qu’il faut sacrifier pour satisfaire cette divinité intraitable. Et où l’on assistera, pour une fois, à une grande bataille navale : au large de Copenhague. Un beau moment de lecture, qui vous secoue presque comme si vous y étiez.

Amazon.fr 

Posted in Romans | Réagir »

L’homme qui voulait vivre sa vie de Douglas Kennedy (Editions Pocket, 2010)

novembre 28th, 2010 by passionlivres

 lhomme-qui-voulait-vivre-sa-vie.jpg

Ben Bradford est un modèle de réussite sociale. De la pression parentale cherchant à le détourner de ses ambitions artistiques, il a fait le moteur de son ascension vers les hautes sphères de Wall Street. Ben Bradford lutte, et pourtant, il est bien obligé de se rendre à l’évidence : “réussir”, “le plus américain des verbes”, le fait vomir. Ce n’est pas avec fierté qu’il pose son regard sur la somme de ses possessions, mais en détaillant chaque objet par le menu, connaissant son prix au dollar près, contraint d’admettre que sa frénésie de consommation dissimule mal un terrible besoin de se sentir exister. Sa luxueuse banlieue l’oppresse et croule sous l’épaisse couche de vernis de l’american way of life qui ternit pourtant un jour à la faveur d’une sordide histoire d’adultère. Et là, Ben Bradford commet l’irréparable. S’ensuit une fuite éperdue, l’adoption forcée d’une nouvelle identité, et la révélation d’un destin qui s’épanouit malgré lui.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Leviatemps de Maxime Chattam (Editions Albin Michel, 2010)

octobre 16th, 2010 by passionlivres

maxime-chattam.jpg

Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué. Femme, enfant, amis, réussite, il n’a plus supporté la pression, celle de réussir par tous les moyens, celle d’écrire ce qu’on attend de lui. Il a décidé de se lancer dans un roman policier qui plonge dans les bas-fonds de la civilisation, de ce Paris que le monde entier admire. Il veut être confronté au sang et à la violence. A la mort, qu’il appelle de tout son être. Elle va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée du lupanar, assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme, qui ne laissera bientôt derrière lui que des costumes de peau ? En compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un Japonais impressionnant, sumo déshonoré, Guy va tenter de le découvrir…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, ils vont peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Le rire du cyclope de Bernard Werber (Editions Albin Michel, 2010)

octobre 16th, 2010 by passionlivres

bernard-werber.jpg

Darius, humoriste célèbre et coqueluche du tout Paris, s’effondre dans sa loge à l’issue d’une représentation à L’Olympia. Quelques minutes avant sa mort, le pompier de garde l’a pourtant entendu éclater de rire…Journaliste au Guetteur moderne, Lucrèce Nemrod est sûre qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle. Son complice, Isidore Katzenberg, qui vit toujours dans son château d’eau, entouré de dauphins, est persuadé qu’il faut remonter aux origines du rire pour mener à bien cette enquête…Un roman werbérien à la fois malin et savant, où l’on retrouve deux de ses héros favoris : Isidore Katzenberg et Lucrèce Nemrod. Après le chaînon manquant et le cerveau, l’étrange phénomène du rire est au centre de leur nouvelle enquête.

Bernard Werber

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

L’Evangile de Nietzsche de Philippe Sollers (Editions Le Cherche Midi, 2006)

septembre 22nd, 2010 by passionlivres

 levangile-de-nietzsche.jpg

Les entretiens qui composent ce livre ont été menés sur cinq ans.

Aujourd’hui, ils apparaissent comme le prolongement naturel du dernier roman de Philippe Sollers, Une vie divine (Gallimard), dont le personnage principal est Nietzsche.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Odyssée de Homère (Editions LGF, 1974)

septembre 15th, 2010 by passionlivres

homere.jpg

Ne vous dites pas : il est grand. Non, ne vous dites pas cela. Ne vous dites rien. Prenez le texte. Ne vous dites pas : c’est Homère. C’est le plus grand. C’est le plus vieux. C’est le patron. C’est le père. Il est le maître de tout (…) Prenez le texte. Et qu’il n’y ait rien entre vous et le texte. Surtout qu’il n’y ait pas de mémoire (…) Prenez le texte. Lisez-le (…) sans aucune interférence, sans aucun apprêt, sans aucune cérémonie, sans aucune intercalation, car la voilà bien, la véritable interpolation. Comme si chacun de ces chants, chacune de ces rhapsodies était de quinzaine en quinzaine, de semaine en semaine, un cahier que vous viendriez de faire paraître. Comme si ce fût la dernière nouveauté.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Les voyageurs du temps de Philippe Sollers (Editions Gallimard, 2009)

septembre 11th, 2010 by passionlivres

 les-voyageurs-du-temps.jpg

‘Je viens du Centre de tir. Quelques bavures pour commencer (fatigue, souffle court), et puis précision. Je ne sais plus quel poète américain a écrit ces deux vers : ‘Paradis calme / Au-dessus du carnage’. C’est mon état d’esprit à l’entraînement. En haut, sij’arrive à penser le moins possible, ciel, bleu, calme, lumineux. En bas, explosions et larmes. Je me concentre sur le mot ‘mot’. Je le vois là-bas, dans la ligne de mire. Il respire un peu, il grandit, c’est lui que je vise, que je veux toucher et trouer. MOT.’

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Point Oméga de Don DeLillo (Editions Actes Sud, 2010)

septembre 11th, 2010 by passionlivres

don-delillo.jpg

New York. Depuis plusieurs jours, un homme vient, seul, assister, dans une salle du MOMA, à la projection au ralenti du film d’Hitchcock Psychose, proposée, sous le titre 24 Hour Psycho, par le plasticien Douglas Gordon. Bien loin de là, en plein désert, le taciturne Richard Elster, universitaire à la retraite, accueille avec réticence chez lui le jeune cinéaste Jim Finley qu’intéresse la collaboration scientifique apportée parce spécialiste de la “loi de l’extinction” au Pentagone pendant la guerre d’Irak. Les deux hommes sont rejoints dans leur solitude par Jessie, la fille d’Elster… Des images étirées à l’infini du film d’Hitchcock aux mots, toujours plus rares, qu’échangent trois personnages déconnectés du monde face aux illisibles étendues du désert, Point Oméga invite à faire l’expérience de perceptions inédites à la faveur d’une temporalité mutante, et à prendre la mesure secrète du monde. Plus énigmatique que n’importe quel secret-défense, plus assourdissant que le fracas des guerres, ce roman en forme d’arrêt sur image édicte la sidération du signe face à la langue impitoyablement étrangère que, depuis les origines, profère la matière qui donne forme à l’univers.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

Absolument dé-bor-dée ! - comment faire 35 h en un mois…Quand on est fonctionnaire de Zoé Shepard (Editions Albin Michel, 2010)

septembre 5th, 2010 by passionlivres

zoe-shepard.jpg

« Les premières semaines, j’ai cherché les caméras.
C’était forcément une plaisanterie.
Six mois après avoir été embauchée à la mairie, j’ai accepté la triste réalité : je suis un petit rouage d’un univers absurde.
Un monde où ceux qui en font le moins se déclarent « dé-bor-dés ! » Où les 35 heures se font… en un mois.
Je passe mes trois heures de travail hebdomadaire à pipeauter des notes administratives, bidouiller de vagues rapports, jouer les GO pour délégations étrangères et hocher la tête en réunion.
L’essentiel est de réussir à gaspiller son temps en prenant un air important, à lécher les bottes des dirigeants pour glaner quelques informations et à jouer les fidèles vassaux des élus tout puissants… »

Tel est en résumé le quotidien d’une « desperate fonctionnaire » comme des millions d’autres, qui n’en peut plus de n’avoir rien à faire et d’être obligée, par solidarité avec la fonction, de faire semblant.

Amazon.fr

Posted in Romans | Réagir »

« Posts précédents Posts suivants »


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 2204 articles | blog Gratuit | Abus?